L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Amérique Latine : Casino, Iad, Total, Voltalia ...

PAR  | 926 mots

Distribution : Casino (Brésil)

La filiale brésilienne de Casino (voir sa fiche et deal-list dans notre référentiel), GPA, étudie une scission de son activité de cash and carry Assai du reste de ses activités afin de rendre plus autonomes et plus efficaces les deux entités. Cette enseigne, spécialisée dans le cash & carry à destination des petits commerçants et des restaurateurs, est particulièrement dynamique et rentable. Elle comptait l’an dernier 166 points de vente au Brésil, avec 22 ouvertures en 2019. « L’objectif d’une telle opération est d’optimiser le potentiel d’Assai, d’une part, et des activités de distribution alimentaire plus traditionnelles de GPA et Éxito, d’autre part. Cette opération leur permettra de fonctionner de manière autonome, de se concentrer sur leurs modèles d'entreprise et sur les opportunités de leurs marchés respectifs. Elles bénéficieront par ailleurs d’un accès direct aux marchés de capitaux et aux différentes sources de financement, créant ainsi davantage de valeur pour leurs actionnaires », indiqué le communiqué du groupe. A l’issue de cette transaction de spin-off le distributeur français, qui détient actuellement une participation de 41,3 % au capital de GPA, détiendrait alors 41,3 % de GPA et une participation identique dans la nouvelle entité Sendas Distribuidora qui gérerait de façon autonome Assai.

Matières premières & industries de base : Total (Brésil)

Total (voir sa fiche et deal-list) met fin à son rôle d’opérateur pour cinq secteurs d’exploration pétrolière au Brésil, dans le bassin de Foz do Amazonas, où ses projets de forages menés avec plusieurs partenaires étaient contestés par des organisations de défense de l'environnement. Total avait acquis ce champ en 2013 avec le britannique BP et le brésilien Petrobras mais en décembre 2018 l'agence environnementale brésilienne Ibama avait rejeté ce projet en raison d'un trop grand nombre de problèmes techniques et de risques environnementaux. Détenant 40 % des parts de la concession, le groupe pétrolier français reste associé au brésilien Petrobras 30 % et au britannique BP 30 % pour explorer le bassin.

Parc solaire au Brésil © Voltalia

Parc solaire au Brésil © Voltalia

Energie & Utilities : Voltalia (Brésil)

Voltalia (voir sa fiche et deal-list) va construire une centrale solaire de 260 mégawatts (SSM 3 à 6) au sein du complexe Serra Branca, dans l'État du Rio Grande do Norte, le plus grand site mixte éolien et solaire au monde. L’énergéticien français va également fournir de l'électricité à Copel, une utility brésilienne, dans le cadre d'un contrat de 14 ans débutant en 2023. Les projets SSM 3 à 6 devraient être mis en service au cours du premier semestre 2022 et l’électricité produite durant la période d’anticipation sera vendue dans le cadre d'un contrat court-terme déjà signé avec Copel. Une partie des travaux de construction devrait avoir lieu en même temps que ceux de la centrale solaire SSM 1&2. Ainsi, en mutualisant les ressources des centrales SSM 1 à 6, Voltalia réalisera d'importantes économies d'échelle à tous les stades y compris pour la maintenance où une même équipe assurera le bon fonctionnement des deux centrales solaires.

Matières premières & industries de base : TechnipFMC (Brésil)

Le groupe franco-américain d'infrastructures pétrolières TechnipFMC (voir sa fiche et deal-list) a remporté un important contrat sous-marin portant sur l'ingénierie, la fourniture des équipements, la construction et l'installation pour le projet Mero 2 du consortium Libra. Le montant de l’accord s’élève au moins à 422 M€. Le projet Mero 2 du champ Mero, situé au large du Brésil à 2 100 mètres de profondeur, est exploité par le groupe brésilien Petrobras pour le compte du consortium Libra qui réunit également Total, Shell Brasil, et les groupes chinois CNPC et CNOOC. « Nous sommes ravis d'avoir remporté ce nouveau contrat EPCI auprès du consortium Libra, qui renforce la relation de longue date entre Petrobras et TechnipFMC. La réalisation et la livraison de ce nouveau projet phare nous permettra de soutenir l’ambition de Petrobras dans la région pré-salifère et de contribuer au développement du Brésil », a commenté Arnaud Pieton, Président Subsea chez TechnipFMC.

Immobilier & construction : Iad - Neximo (Mexique)

Le réseau immobilier Iad, soutenu par IK Investment Partners, Five Arrows Principal Investments et Naxicap Partners depuis 2016, acquiert son homologue mexicain Neximo. Fondée en 2017 par Karim Goudiaby, Nicolas Duretz et Hervé Montoute et basée à Mexico la start-up s’appuie sur un modèle très proche de celui d’Iad avec une place essentielle dévolue à l’entrepreneuriat, au digital et au marketing de réseau. Elle a réussi son développement en fournissant à ses mandataires, près de 600, un soutien en matière d’équipement et de technologies afin qu’ils puissent se concentrer sur la relation avec les acquéreurs et vendeurs. Basée à Lieusaint et dirigée par Roland Tripard la société française entend ainsi implanter son modèle en Amérique Latine et poursuivre son ambition de devenir le premier réseau immobilier sans frontières. Lire l'article CFNEWS IMMO "Iad se met à l'heure amérindienne". Voir le fiche de l'opération LBO Iad - Neximo.

Une information à nous soumettre pour ce Bulletin Amérique Latine ? Écrivez-nous à : dalila.weygang@cfnews.net

Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Amérique Latine, mais aussi Asie et Afrique) :

  • Dans la rubrique Les Chroniques de CFNEWS
  • Ainsi que sur Twitter et LinkedIn