L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

[TECH] Mirakl fait pousser sa corne Accès libre

L'éditeur de logiciels de place de marché internet clé en mains devient la dixième licorne française avec le plus gros tour d'equity enregistré pour une jeune pousse numérique française, avec un tour de plus de 255 M€. L'opération signe l'entrée du fonds de LBO Cap-Dev anglo-saxon Permira, qui rejoint les historiques Bain Capital Ventures, 83North, Felix Capital et Elaia Partners. Ils valorisent l'ensemble près d'1,3 Md€.
Par  | 761 mots - 28 conseils
Mirakl

Mirakl

Charles Guigan

Charles Guigan, Eurvad Finance

Le club s'élargit un peu plus, avec un nouveau membre, et les montants continuent de grossir. Mirakl accède en effet au statut de licorne française, avec une série D de plus de 255 M€ (300 M$), qui la valorise près de 1,3 Md€ (1,5 Md$). Il s'agit pour les pépites tricolores du plus gros tour d'equity enregistré, mais également de la deuxième levée de fonds dépassant les 200 M€, après la série C de Meero, la place de marché de photographes professionnels, réalisée l'an passé. Celle de l'éditeur de logiciels de place de marché internet clé en mains a pour sa part été bouclée, en un peu plus d'un mois, après un processus lancé en juillet. Il s'est achevé sur l'entrée du fonds britannique Permira, au profil Cap Dev & LBO. « Plusieurs VCs, des acteurs du private equity, mais également quelques fonds crossover, tous au profil international, ont participé à un process très court, mais compétitif », détaille Charles Guigan, fondateur d'Eurvad Finance, conseil de l'investisseur londonien, puisque les fondateurs, dont Philippe Corrot, ont rencontré près d'une vingtaine de fonds. « Cette opération correspond à notre focus tech, notamment tourné vers les secteurs des services, de l'healthcare, mais également du consumer », complète Alexandre Margoline, associé au sein du bureau parisien de Permira. Ce dernier manifeste en effet à nouveau son intérêt pour les pépites hexagonales, après le MBO d'Exclusive Group, réalisé il y a deux ans notamment (lire ci-dessous). Selon nos informations, il injectera dans ce deal un ticket d'au mois 200 M€ via son fonds Permira Growth Opportunities I, doté d'1,7 Md€ et dont il s'agit ici de la cinquième ligne.

Un peu de cash out

Alexandre Margoline Permira

Alexandre Margoline, Permira

Si les associés fondateurs demeurent les premiers actionnaires au capital, Permira, en tant que chef de file, devient pour sa part le plus gros financier à la table de capitalisation à travers cette opération, qui comprend selon nos informations un peu de cash out partiel. Bain Capital Ventures, qui avait réalisé en 2019 son premier investissement en France lors du troisième tour de l'éditeur parisien, créé en 2012, (lire ci-dessous), 83North, Felix Capital arrivés en 2015, ainsi qu'Elaia Partners, soutien de la PME depuis près de huit ans, ont tous participé à ce nouveau tour de table. L'entrée du fonds britannique marque également l'arrivée au conseil d'administration de Mirakl de Bruce R. Chizen, ancien P-dg d'Adobe, operating partner au sein de Permira Growth Opportunities, et actuellement membre du board du géant américain Oracle.

Des revenus multipliés par trois en un an

Florian Bressand, Mirakl

Florian Bressand, Mirakl

L'entreprise de 350 salariés, dont 250 sont installés à Paris et à Bordeaux, a ouvert graduellement depuis plusieurs années une dizaine de bureaux à travers le monde, aux États-Unis, dont l'antenne de Boston, ouverte en 2015, s'appuie aujourd'hui sur 70 personnes, au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Brésil, en Australie ou encore en Espagne. Pour rappel, elle commercialise à plus de 300 clients dans le monde, tels que le groupe FNAC-Darty, Carrefour ou encore Kroger, des solutions logicielles clés en main de places de marché aussi bien BtoC, que BtoB ; un segment sur lequel « Mirakl veut désormais accélérer, indique Florian Bressand, Chief Operating Officer de la pépite francilienne. Cela permettra à nos clients de récupérer notamment plus de données sur leurs propres clients. » Mirakl,  qui revendique avoir triplé ses revenus depuis 2019, restés confidentiels, mais dépassant les 100 M€, selon nos informations, notamment avec « l'accélération de la mutation des habitudes de consommation depuis le début de la crise sanitaire, poursuit le dirigeant. À noter également que le volume d'affaires de nos clients est passé de 150 M€ à 3 Md€ entre 2016 et 2020. » 

De la croissance externe au programme

Si la croissance organique de la PME, qui prévoit de recruter plus de 1 000 personnes dont 300 ingénieurs en France, pour étoffer également ses antennes internationales et créer de nouveaux bureaux, n'est plus à démontrer, cette dernière pourrait aussi profiter de son apport en cash pour se lancer dans de premières acquisitions au cours des prochains mois. 

 

À noter par ailleurs que Mirakl fait partie des trois nominés pour le prix Late Stage, en compagnie de Vestiaire Collective et Shift, qui sera remis le 5 octobre prochain lors de la première édition des CFNEWS Tech Awards, au Forum des Images.

Les plus importantes levées de fonds de capital innovation en France depuis janvier 2019

Les plus importantes levées de fonds de capital innovation en France depuis janvier 2019 - © CFNEWS.net

Voir la fiche de : MIRAKL

Voir la fiche de : PERMIRA

Voir la fiche de : BAIN CAPITAL

Voir la fiche de : 83NORTH (EX GREYLOCK IL)

Voir la fiche de : ELAIA PARTNERS

BioTech, FinTech, MedTech... Suivez tous les deals et mouvements de la TECH sur les réseaux sociaux.