L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

[TECH] SparingVision en met plein la vue Accès libre

À la veille des essais cliniques sur l’homme, la biotech spécialisée en thérapie génique dans l’ophtalmologie boucle un tour de 44,5 M€ essentiellement auprès de Jeito Capital, 4BIO Capital, le Pittsburgh Medical Center Enterprise et Ysios Capital aux côtés d’investisseurs historiques.
Par  | 606 mots - 17 conseils
SparingVision

SparingVision

Fondé en 2016 sur la base des travaux de José-Alain Sahel et Thierry Léveillard, SparingVision prépare une phase cruciale de son développement. Ce spin-off de l’Institut de la Vision qui avait déjà levé 15,5 M€ (lire ci-dessous) vient de réunir un nouveau de table de 44,5 M€ pour financer les essais cliniques de Phase I et II de son traitement génique contre la rétinite pigmentaire. Jeito Capital, dont c’est le premier investissement en France (lire ci-dessous), l’investisseur britannique centré sur les sciences de la vie 4BIO Capital, le Pittsburgh Medical Center Enterprise et le VC espagnol Ysios Capital mettent 32 M€ sur la table tandis que, parmi les investisseurs historiques, Bpifrance et Foundation Fighting Blindness remettent la main à la poche. « Nous avons réuni la somme initialement prévue auprès d’un consortium qui a le mérite de nous offrir, outre la magnitude de la levée de fonds, une bonne diversité de pédigrées et d’origines », souligne Stéphane Boissel (ex CEO de TxCell ; lire ci-dessous), CEO de la société depuis janvier dernier.

Phase I en 2021

Stéphane Boissel, SparingVision

Stéphane Boissel, SparingVision

La rétinite pigmentaire touche environ 2 millions de patients dans le monde : 100 000 aux Etats-Unis, autant en Europe, la plupart des autres résidant en Asie. Cette attaque dégénérative de l’œil qui conduit progressivement à la cécité, peut être provoquée par 60 gènes distincts. Pour l’heure, une seule thérapie génique, Luxturna, a été approuvée ; facturé 850 K$ elle ne concerne que 2 % des patients. SparingVision aborde son traitement de façon inédite avec une thérapie génique sans distinction des mutations génétiques afin de ralentir, voire de stopper, la dégénérescence des photorécepteurs. Aujourd’hui, la société est sur le point de « basculer en clinique. »  Les fonds réunis la soutiendront dans une phase I monocentrique sur l’homme qui doit débuter l’an prochain puis dans une phase II qui devrait se dérouler dans la foulée, dès 2023, des deux côtés de l’Atlantique. Pour ce faire, une équipe américaine se met en place.

Constituer un portefeuille de produits en ophtalmologie

Sabine Dandiguian, Jeito

Sabine Dandiguian, Jeito

« Avec cette nouvelle levée de fonds, SparingVision va finaliser les étapes du manufacturing, confié à un sous traitant américain, de safety, et créer une équipe américaine », liste Sabine Dandiguian, associée chez Jeito Capital. Invitée à regarder le dossier par un co-investisseur, la jeune société d’investissement qui signe là son 2ème engagement mise sur une « science de très haute qualité » portée par une équipe, qui a déjà levé les premiers verrous. Avec l’ambition de « créer un leader dans les maladies génétiques de l’œil, en ophtalmologie. » D’où cette levée massive, réalisée dans l’optique d’offrir suffisamment de moyens à l’équipe de SparingVision - qui compte une douzaine de personnes aujourd’hui- afin qu’elle se concentre sur l’exécution. « Cette levée de fonds nous offre quelques années de cash runway, d’autant que nous sommes accompagnés par un groupe d’investisseurs aux poches suffisamment profondes pour boucler notre plan de financement jusqu’aux phases d’enregistrement, précise Stéphane Boissel qui entend construire « un portefeuille de produits sur les thématiques de l’ophtalmologie et de la génomique », lesquels feront l’objet d’un financement ad hoc. 

 

Les tours de plus de 25M€ dans la biotech en France depuis janvier 2020

Les tours de plus de 25M€ dans la biotech en France depuis janvier 2020 - ©CFNEWS.net

BioTech, FinTech, MedTech... Suivez tous les deals et mouvements de la TECH sur les réseaux sociaux.